Logo Pondera Online
 
ARCHAEOLOGICAL DESCRIPTION OF THE WEIGHT
Authority
Mint
Tyre
Denomination
1 Libra = 1 Litra
Material
Lead
Manufacture
Cast
Shape
Square
Length
6.20 cm
Width
6.20 cm
Height
1.70 cm
Metrology
Mass (g) Mass (grain) Date of measurement Reference fragmented cleaned reference weight
330.50 - - Gatier 2016 No No Yes
Iconography
Symbol Technique Direction Position Number Synecdoche
Female figure Relief Bust
One imperial bust Relief Bust
Two crosses Relief Two
Wear
Corrosion
Handle
Yes
Suspension hole
Yes
Recarved mould
No
Recarved weight
No
Intentionally destroyed
No
Archaeological description
Gatier 2016: Poids en plomb carré, avec une forte poignée annulaire. Au droit, deux croix encadrent un «signe de Tanit» simplifié qui surmonte deux lettres, à l’intérieur d’un cadre saillant simple ; revers lisse. Dim. : 6,2 × 6,2. H. l. : 1,7. 330,5 g.
Autopsy
No
INSCRIPTION
Language Technique Legend type
Greek Relief Denomination
Fac simile

Α
𐅢 Α

Edition
α´. | Λί(τρα) α´
Monogram
ARCHAEOLOGICAL CONTEXT
Findspot (region)
Lebanon: Liban-Sud (Al Janūb)
Findspot (site)
Tyre [Tyrus / Col. Septimia Severa]
context
Gatier 2016: Tyr (provenance attestée ; T.43.3.65).
CIRCUMSTANCES OF ACQUISITION
Region
City
Date of first acquisition
circumstances
DATING OF THE WEIGHT
Curatorial Section
LATE ROMAN AND BYZANTINE
Time frame
Comments on Chronology
COLLECTION HISTORY
Collection
Name Date of acquisition Inventory number
National Museum of Beirut None 3777
Bibliography
Reference Page/Column Reference (number) Plate / Figure Comment
Gatier 2016 251–252 542 fig. 542 None
VARIA
Additional comment
Gatier 2016: attributed to Tyre.
Gatier 2016: La bélière des poids romains a été remplacée ici par une poignée (avec des entailles modernes). On distingue entre les croix une adaptation de l’ancien «signe de Tanit», qui est passé sur l’avers de l’objet et n’a plus le trait horizontal qui figurait les bras. Son allure nouvelle n’est pas sans rappeler la représentation en buste de la Vierge Marie, protectrice de la Tyr chrétienne. À l’intérieur de ce signe, on trouve un alpha, comme sur le revers de certains poids antérieurs. Ce chiffre fait double emploi avec celui de l’inscription du bas. La masse d’origine devait correspondre à celle d’une livre romaine, notée par un trait vertical entre les deux barres obliques du lambda. Cet objet, comme le suivant, est un bel exemple de l’usage des mesures pondérales romaines, mais pour des poids de la cité de Tyr à l’époque protobyzantine, dont un exemplaire extraordinaire en bronze a été publié par H. Seyrig, Syria 36, 1959, p. 78-81 (= Antiquités syriennes 6, Paris, 1966, p. 52-55).
Permalink
External link